HIVER 20 CYCLE

Mes inspirations se trouvent dans tout ce qui m’émeut, me bouleverse, me révolte ou me transporte. La terre de feu est souvent pour moi un refuge esthétique une sorte de page blanche, puis viennent les Flandres pour leurs lumières, les paysages scandinaves comme les Îles Féroé, mon sud natal et les odeurs de garrigue, nos montagnes et nos vallées, les rafales de vent et les embruns, les cultures lointaines dont nous ne connaissons souvent que la surface, pourtant si riches d’humanité. Puis vient la simplicité après la recherche du complexe. Simplifier pour ne garder que l’essentiel afin que ces pièces puissent être adaptées à un vestiaire du quotidien et adaptables à nos personnalités et humeurs multiples. J’aime les jeux d’oppositions, quand la brutalité et le percutant subliment la douceur, le raffinement et la délicatesse. Un équilibre fragile auquel chacun de nous est confronté. Souvent, il y a une femme artiste ou aventurière comme source d’inspiration et comme moteur dans mon travail. Son déterminisme, ses forces et ses faiblesses. Georgia O’keeffe, Émilie Flöge, Charlotte Perriand, Margaret Mead à qui son père avait dit « quel dommage que tu ne sois pas un garçon, tu serais allée loin »…
Il y a aussi mon amour pour la nature, la poésie des couleurs, ici celles de l’aube et du crépuscule qui les rendent plus délicates, nuancées et profondes. La force de l’homme sans attache, sa sincérité et sa curiosité. Je m’en suis toujours sentie proche. De tout ça découle l’Amour, les flammes dans le ventre qui définissent si bien la vie. C’est mon métier, la transmission à qui veut bien la prendre. Un don de soi absolu au travers d’une esthétique personnelle et d’une éthique simple sans faux-semblant, un cycle évolutif et pourtant en perpétuel recommencement. Cette saison cette la collection cycle évoque le cycle des saisons, les solstices et équinoxe, mais aussi le cycle de la vie.